La photographe Janine Niépce, l’une des premières femmes reporters française , est décédée dimanche 5 Août 2007.

La photographe Janine Niépce, lointaine cousine de l’ inventeur de la photographie Nicéphore Niépce , est décédée dimanche 5 Août à Paris à l’âge de 86 ans Janine Niépce avait choisi de fixer en noir et blanc des gens ordinaires et leur vie quotidienne, un travail qui la rapprochait de Robert Doisneau et Willy Ronis.
Née dans une famille de vignerons bourguignons, reconvertis dans la fabrication d’avions, puis de décors de cinéma, elle entre dans la Résistance puis suit des études d’art et d’archéologie mais se passionne pour la photographie.

Photos de Janine Niépce

Anne Sinclair, La lessive à la main, Colette – Photos de Janine Niépce

Elle devient photographe professionnelle dès 1946 et deviendra l’une des premières femmes reporters.
Influencée par Henri Cartier-Bresson, qui lui donnera des conseils judicieux pour être reporter, elle entre chez Rapho en 1955. Ses photos retracent, dans la deuxième moitié du 20e siècle, cinquante ans d’évolution de la condition féminine, mais aussi d’une vie agricole en voie de disparition, la période insouciante des Trente glorieuses ou encore Mai 1968. Féministe, elle participa dès les années 1950 à la fondation du Mouvement pour le planning familial.

Plusieurs livres attestent de son parcours: France, avec des textes de Marguerite Duras (1992), Les années femmes (1993), Mes années campagne (1995), Les vendanges (2000) Françaises, Français, le goût de vivre, avec l’historien Jacques Marseille (2005). Janine Niépce était chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de la Légion d’honneur, membre des Gens d’image, de l’UPC, de l’ANJRPC depuis 40 ans.