Ils ont permis au musée Maison Niépce d’exister

• Pierre-Yves MAHÉ dirige le projet Maison Nicéphore Niépce depuis son origine en juillet 1999. Photographe publicitaire et diplomé d’HEC (executive MBA CPA), il a également créé l’école Spéos en 1985, Prophot-Numérique en collaboration avec André Lebrun en 1997.
Il est l’inventeur de la méthode photo le Stop-System et co-auteur avec Richard Zakia et Gordon Brown des livres La photo en Pro grâce au Stop-SystemBeginning Photography using the Stop-System publiés par les éditions France Delory en 1999 et diffusés par Kodak Books aux USA.

• Jean-Louis MARIGNIER, physico-chimiste, est chercheur au CNRS dans le laboratoire de Chimie Physique de l’université Paris-Sud Orsay. Il dirige l’accélérateur d’électrons ELYSE, unique en Europe. Il est spécialisé dans l’étude des réactions chimiques ultrarapides à l’échelle du millième de milliardième de seconde et dans l’étude des nanoparticules métalliques telles que celles constituant l’image latente en photographie argentique. Il s’intéresse aussi à l’histoire des premiers procédés photographiques et en particulier à ceux de Niépce qu’il a reproduits intégralement entre 1989 et 1992.
Il a participé à la fondation du Musée Maison Niépce en tant que conseiller scientifique.
Il est l’auteur d’une cinquantaine d’articles sur Niépce et de deux ouvrages : Niepce, l’invention de la photographie (Belin 1999) et avec M. Bonnet, Niépce, correspondance et papiers (Maison Niépce 2003).
Lauréat de l’Académie des Sciences (Grand Prix Kodak 1991), il a reçu la médaille de Salverte de la Société Française de Photographie (1991).

• Manuel BONNET, descendant direct de Nicéphore Niépce, comédien, co-auteur avec Jean-Louis Marignier de Niépce, correspondance et papiers, publié par les éditions Maison Nicéphore Niépce en 2003, et à l’initiative du bi-centenaire en 2007 du Pyréolophore des frères Niépce. Dans le cadre de recherches sur Alfred Nobel menées par le cinéaste suédois Vilgot Sjöman, son importante étude sur Paul Barbe a été consacrée par la création des dossiers Manuel Bonnet aux archives Nobel à Stockholm.
Il a contribué au dernier livre du préfet Max Lavigne : « Chantecoq. De la Cité Royale à la Commune républicaine », Paris 1996.

• Michèle LOURSEAU, chimiste au CNRS (Laboratoire de Chimie Physique – Université d’Orsay) a participé aux recherches qui ont permis la reconstitution de l’ héliographie en 1989, du physautotype en 1992 et des premiers négatifs au chlorure d’argent sur papier décrits par Niépce.

• Jean-Louis BRULEY  est responsable des visites hors saison de la Maison Nicéphore Niépce, ainsi que de la reconstitution du Pyréolophore.
Professeur Agrégé de Génie Mécanique, enseignant en classes préparatoires Physique et Technologique, il s’intéresse aux motorisations du futur depuis 15 ans.
Co-réalisateur du Pyréolophore 2000, il en assure actuellement l’optimisation.

• Nicole CAPOULADE est responsable nationale des visites de la Maison Niépce

• Jean-Pierre PAVILLARD, Eva ELLENBERGER, traducteurs langue anglaise

Pour nous contacter

Vous pouvez nous joindre à Spéos :
8 rue Jules Vallès, 75011 Paris
tel : 01 40 09 18 58
fax : 01 40 09 84 97

Vous pouvez également nous envoyer un message : speos@speos.fr
Nous ne pouvons répondre qu’aux questions directement liées à la Maison Niépce, et dans la mesure de nos disponibilités.