L’été 2010, les dernières pièces du plus vieux laboratoire photo du monde sont enfin exposées dans la maison Niépce après plusieurs mois d’anoxie, procédé qui consiste à mettre le bois sous vide afin de supprimer tous vers et parasites sans risquer de polluer les analyses chimiques futures.